Riesbach

Ancienne comm. ZH, incorporée à Zurich en 1893, quartier sur la rive droite du lac. Vers 930 Riedispach, 1240 in Riespach. 45 feux en 1467, 611 hab. en 1671, 1992 en 1836, 3063 en 1850, 10 603 en 1888, 15 923 en 1900, 26 725 en 1960, 16 110 en 1990, 15 212 en 2009. Vestiges d'habitat du Néolithique et de l'âge du Bronze au Seefeld, tumulus de l'âge du Fer sur le Burghölzli. Au Moyen Age, le couvent de dominicaines d'Oetenbach était situé sur le territoire de R.; il fut déplacé en 1285 en ville de Zurich. R., caractérisé par un habitat dispersé, faisait partie du domaine (Kelnhof) de Stadelhofen et passa avec lui en 1257, par achat, à la ville de Zurich. R. fut intégré au bailliage zurichois de Küsnacht de 1384 à 1798. Une partie du territoire communal était incluse dans le ressort urbain de Zurich; la Niklausstud, colonne surmontée d'une statue de saint Nicolas, marquait la frontière sur le lac. La formation de la commune à la fin du Moyen Age fut probablement liée à l'organisation des faubourgs de Zurich en arrondissements militaires (Wachten). Des autorités communales sont attestées pour la première fois en 1436, un trésor public en 1517. R. acquit en 1593 une maison communale (avec auberge). Les habitants relevaient de la paroisse du Grossmünster; ils utilisèrent de 1611 à la fondation de la paroisse du Neumünster (R., Hirslanden et Hottingen) en 1834 la chapelle filiale de la Sainte-Croix au lieudit beim Kreuz. L'église du Neumünster fut construite entre 1836 et 1839. L'église catholique du Rédempteur date de 1937, la paroisse de 1938.

Après la démolition des fortifications de Zurich en 1834, R. connut un développement rapide, en premier lieu avec l'aménagement de la Seefeldstrasse (1836-1839). Des industries s'établirent dans le quartier homonyme et supplantèrent le travail textile à domicile. Pour autant, R. devint un quartier résidentiel très apprécié des Zurichois aisés, où dominaient les îlots d'immeubles avec cour intérieure et, sur la pente, les villas. En 1876, la commune de R. demanda une concession pour un tramway à cheval; entre 1882 et 1896, le "Rösslitram" de l'entreprise privée Zürcher Strassenbahn SA relia R. à la gare centrale. Depuis 1896, cette ligne appartient à la ville; elle fut électrifiée et transformée en 1900, passant d'une voie standard à une voie métrique. Un débarcadère pour les bateaux à vapeur fut construit en 1865; en 1887 suivirent d'importants travaux de remblayage du lac dans le cadre de l'établissement des quais de Zurich. Après le rattachement à la ville de Zurich, une corporation et une association de quartier furent fondées en 1894. R. abrite depuis 1870 la clinique psychiatrique universitaire du Burghölzli, depuis 1883 la clinique orthopédique et rhumatologique Schulthess et depuis 1886 le Centre suisse de l'épilepsie. R. compte de beaux jardins paysagers, entre autres ceux des villas du XIXe s., les parcs sur les quais et sur le Zürichhorn (exposition nationale de 1939, exposition d'horticulture de 1959), ainsi que le Jardin botanique du canton et de l'université de Zurich (1976).


Bibliographie
– M. Haupt et al., Quartierfibel Riesbach, 1980
Gärten in Riesbach, cat. expo. Zurich, 1984
Hundert Jahre Gross-Zürich: 100 Jahre 1. Eingemeindung 1893, cat. expo. Zurich, 1993
Hundert Jahre Gross-Zürich: 60 Jahre 2. Eingemeindung 1934, cat. expo. Zurich, 1994
Hirslanden, Riesbach, 2003

Auteur(e): Martin Illi / CTM