16/04/2012 | communication | PDF | imprimer
No 1

Tussaud, Marie

baptême 7.12.1761 (Anna Maria Grosholtz) à Strasbourg, décès 15.4.1850 à Londres, cath., de Strasbourg. Fille de Johann Joseph Grosholtz, mercenaire, et d'Anna Maria Walder. ∞ 1795 François T., de Mâcon (Bourgogne). T. aurait vécu à Berne de 1763 à 1767, où sa mère aurait été la gouvernante de Philippe Curtius, qu'elles suivirent à Paris en 1767. Celui-ci y exploita avec succès un cabinet de cire et c'est avec lui que T. apprit le modelage. Dès la fin des années 1770, elle modela des personnalités (aussi les têtes coupées de guillotinés célèbres durant la Révolution, par exemple celle de Robespierre). Elle hérita du cabinet de Curtius à sa mort (1794). Dès 1802, elle sillonna l'Angleterre, l'Ecosse et l'Irlande avec ses figurines de cire. En 1835, elle ouvrit une exposition permanente à Londres (actuel Madame Tussauds). Les recherches récentes ont prouvé que, contrairement à ce qu'elle prétend dans ses mémoires (1838), T. n'est pas née à Berne, sa mère n'était pas fille d'un pasteur suisse et Curtius n'était ni son oncle ni suisse.


Bibliographie
– G. Wittkop-Ménardeau, Madame Tussaud, 1973
– T. Ransom, Madame Tussaud, 2003
– K. Berridge, Waxing Mythical, 2006

Auteur(e): Christian Baertschi / UG