No 73

Huber, Peter Emil

naissance 24.12.1836 à Zurich, décès 4.10.1915 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Johann Rudolf, fabricant de soieries. ∞ 1864 Anna Marie Werdmüller, fille d'Otto Felix, négociant. Ecole industrielle à Zurich, études de mécanicien à l'EPF de Zurich (1855-1857, diplôme en 1858), perfectionnement à Paris. Employé chez Sulzer à Winterthour et Escher Wyss à Zurich. Cofondateur en 1863 d'une fonderie à Oerlikon (liquidée en 1872). Responsable des Travaux publics au sein du Conseil communal de Riesbach (auj. comm. Zurich, 1867-1877), H. s'occupa de l'urbanisation et de la viabilisation du Seefeld. Membre (1876-1914) et président (1876-1910) du conseil d'administration de la fabrique d'outils et de machines qu'il fonda à Oerlikon en 1876 (Maschinenfabrik Oerlikon dès 1886). Administrateur des Chemins de fer du Nord-Est (1878-1894). Premier président de la Société suisse des constructeurs de machines (1884-1914). Cofondateur en 1887 de la Schweizerische Metallurgische Gesellschaft, devenue en 1888 l'Aluminium Industrie AG de Neuhausen. H. œuvra pour le développement des chemins de fer et des tramways. Pionnier de l'industrie suisse des machines et de l'électricité, il fut l'un des premiers à reconnaître l'importance de l'aluminium comme matériau.


Bibliographie
– F. Rieter, «Peter Emil Huber-Werdmüller», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 7, 1957, 61-84

Auteur(e): Martin Illi / WW