No 1

Ganz, Abraham

naissance 6.11.1814 à Embrach, décès 15.12.1867 à Budapest (suicide), prot., d'Embrach, bourgeois d'honneur de Buda (1863). Fils de Johann Ulrich, instituteur, et de Katharina Rämi. ∞ 1849 Josepha Heisz, fille de Lorenz, coutelier, de Pest. Après un apprentissage de fondeur chez Escher Wyss à Zurich et un tour de compagnon (Suisse, France, Vienne), G. dirigea dès 1841 la fonderie de la Józsefsmühle à Pest, puis créa à Buda sa propre entreprise (1845). Après des revers, ses biens furent partiellement confisqués par le tribunal de guerre autrichien parce qu'il avait fabriqué des armes pour les insurgés hongrois de 1848; il connut le succès avec le développement d'une roue de chemin de fer coulée en coquille, particulièrement résistante (1853). Cette roue qui, jusqu'en 1867, fut vendue à cinquante-neuf compagnies de chemin de fer en Europe centrale, méridionale et orientale, fit de G. un riche industriel propriétaire d'un immeuble résidentiel sur le quai du Danube. L'empereur François-Joseph Ier lui décerna la Croix d'or du Mérite (1863) et l'ordre de Léopold (1865). La maison Abraham Ganz, qui s'illustra également avec un transformateur de courant alternatif en 1883-1884, fusionna en 1910 avec le chantier naval Danubius; en 1959, elle fut intégrée au groupe Ganz-Mavag.


Bibliographie
– J. Berlász, «Abraham Ganz», in ZTb 1967, 1966, 110-125
– L. Arato, M. Schnyder, «Abraham Ganz», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 25, 1971, 9-44

Auteur(e): Ueli Müller / ME