No 2

Ritz, César

naissance 23.2.1850 à Niederwald, décès 26.10.1918 à Küssnacht (SZ), cath., de Niederwald. Fils d'Anton, paysan de montagne et président de commune, et de Maria Creszentia Heimen. ∞ 1888 Marie Louise Beck, fille de Jean Baptiste Charles, hôtelier. Ecole industrielle à Sion, apprentissage d'hôtellerie à Brigue (interrompu). R. travailla comme sommelier, puis comme maître d'hôtel pendant l'Exposition universelle de Paris (1867). Il acheva sa formation dans le célèbre restaurant parisien Voisin. Lors de l'Exposition universelle de Vienne (1873), il servit des monarques et des politiciens en vue de l'entourage de l'empereur François Joseph. De 1874 à 1887, R. géra l'hôtel Kulm au Rigi et l'hôtel National à Lucerne (dès 1877) en été, et des établissements renommés à Nice, San Remo et Monte-Carlo en automne et en hiver. Sa collaboration avec le cuisinier français Auguste Escoffier débuta en 1880 au Grand Hôtel de Monte-Carlo. Il acquit son premier hôtel en 1887 à Baden-Baden (hôtel de la Conversation). Suivit une série de reprises d'hôtels, de participations ou de constructions dans toute l'Europe. R. fonda en 1896 la Ritz Hotel Development Company, qui lui permit de bâtir des hôtels de luxe, tels le Ritz à Paris (1898) ou le Carlton à Londres (1899). Physiquement épuisé en 1902, atteint d'une dépression nerveuse, il fut dans l'incapacité de travailler jusqu'à sa mort. R. est considéré comme l'inventeur de l'hôtellerie de luxe destinée à une clientèle cosmopolite.


Bibliographie
– M.-L. Ritz, César Ritz, 1948 (angl. 1938)
– L. Mettler, Cäsar und Marie-Louise Ritz, 2001
NDB, 21, 672-673

Auteur(e): Bernard Truffer / FP