• <b>Otto Stich</b><br>Devant l'Assemblée fédérale réunie le 7 décembre 1983, le nouveau conseiller fédéral déclare accepter son élection  © KEYSTONE.

No 1

Stich, Otto

naissance 10.1.1927 à Bâle, décès 13.9.2012 à Dornach, cath., de Kleinlützel et Dornach, bourgeois d'honneur de Dornach (1987). Fils de Friedrich Otto, mécanicien et conseiller communal, et de Frieda Rosa Gunzinger. ∞ 1957 Gertrud Stampfli, fille d'Oskar, greffier au tribunal. Etudes d'économie et de science financière à Bâle (doctorat en sciences politiques, 1955). Maître de branches commerciales (dès 1953). Chef du personnel de Coop Suisse (1970-1983). Président de Dornach (1957-1965), conseiller national socialiste (1963-1983). S. fut élu au Conseil fédéral en 1983 grâce à la majorité bourgeoise à la place de Lilian Uchtenhagen, candidate officielle du PS et qui aurait été la première femme élue au Conseil fédéral. Cet échec suscita un vaste débat au sein du PS. Le parti finit par décider, lors du congrès extraordinaire du 12 février 1984, de rester au gouvernement. S. dirigea le Département des finances jusqu'à sa démission en 1995 et fut président de la Confédération en 1988 et 1994.

<b>Otto Stich</b><br>Devant l'Assemblée fédérale réunie le 7 décembre 1983, le nouveau conseiller fédéral déclare accepter son élection  © KEYSTONE.<BR/>
Devant l'Assemblée fédérale réunie le 7 décembre 1983, le nouveau conseiller fédéral déclare accepter son élection © KEYSTONE.
(...)

Populaire surtout en Suisse alémanique, il trouva finalement un large soutien au sein de son parti en dépit des circonstances de son élection. Il prôna un financement social de l'Etat et obtint un taux d'imposition plus élevé avec l'introduction de la TVA. Il sut convaincre les électeurs d'accepter l'adhésion de la Suisse au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale. Il lutta en revanche en vain pour un redimensionnement de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA). Les critiques dont sa gestion faisait l'objet culminèrent en 1995, avec la création d'une commission d'enquête parlementaire chargée d'examiner les problèmes relatifs à l'organisation et à la conduite de la Caisse fédérale de pensions. Après son retrait, il continua à s'exprimer de manière incisive sur des sujets politiques.


Oeuvres
Ich blieb einfach einfach, 2011 (22012)
Bibliographie
– M. Beglinger, Otto Stich, 1996
– U. Altermatt, éd., I consiglieri federali svizzeri, 1997, 601-605

Auteur(e): Diego Hättenschwiler / UG