13/09/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Münchringen

Ancienne commune BE, district de Fraubrunnen, arrondissement administratif de Berne-Mittelland, partie de la commune de Jegenstorf depuis 2014, comprenant le village de M. et le hameau de Holzmühle dans la vallée de l'Urtenen. 1261-1263 Munderchingen. 78 hab. en 1764, 266 en 1850, 198 en 1900, 232 en 1950, 533 en 2000. Groupe de tumulus hallstattiens au lieudit Hursch/Waldäcker. M. et Holzmühle (première mention en 1271) étaient des communautés indépendantes où l'on pratiquait l'assolement triennal. Au XIIIe s., les Kibourg avaient des possessions dans les deux localités; elles relevaient de la basse justice d'Alchenflüh (jadis aux Kibourg) et, dès 1518, furent administrées, selon leur désir, par Kernenried (juridiction de l'hôpital de Berne). Dès lors, M. dépendit de la juridiction de Zollikofen pour la haute justice. Le village fut attribué au bailliage (puis district) de Fraubrunnen en 1803; Holzmühle fut intégré à la commune de M. en 1844-1845. Au spirituel, M. et Holzmühle relevèrent de tout temps de Jegenstorf. La commune lutta contre les inondations de l'Urtenen en abaissant son cours à maintes reprises, puis en le canalisant (1944-1946). L'autoroute, sur l'ancienne limite communale, entraîna dès 1965 une augmentation de la population et la construction de nouveaux quartiers à l'extrémité du village. Voué à l'agriculture et à la petite industrie, M. est devenu une cité-dortoir. En 2000, plus de quatre cinquièmes de la population active travaillaient à l'extérieur, dans la ville et la région de Berne.


Bibliographie
– M. Flückiger, Das Plateau von Rapperswil, 1971
– R. Buser, Bauinventar der Gemeinde Münchringen, 2002

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU