• <b>Volksrecht</b><br>En-tête du premier numéro, le 1<SUP>er</SUP> avril 1898 (Bibliothèque nationale suisse).

Volksrecht

Quotidien socialiste publié dès 1898 à Zurich. Le Volksrecht disposa de son propre bâtiment dès 1908 et d'une imprimerie coopérative (Genossenschaftsdruckerei Zürich, GDZ) dès 1911. Après la Première Guerre mondiale, il pilota trois éditions régionales: l'Arbeit (Oberland zurichois), la Winterthurer AZ et la Zentralschweizer AZ. Avec la scission du parti socialiste en 1921, il perdit près d'un tiers de ses abonnés, mais connut un renouveau dans la "Zurich rouge" des années 1930, ce dont témoigne notamment le développement de la GDZ, installée dans un nouvel immeuble. Après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, l'espoir d'une forte expansion, malgré les mesures prises en ce sens, resta sans lendemain. En 1970, le journal fut intégré à l'AZ-Ring (chaîne de journaux de la presse socialiste suisse alémanique) et parut sous le titre de Zürcher AZ jusqu'à la disparition de cette dernière en 1973. Devenu une édition régionale du Freier Aargauer en 1976 sous une nouvelle direction, le nouveau Volksrecht fut réorganisé avec la Schaffhauser AZ et la Winterthurer AZ en 1987. Le succès n'étant pas au rendez-vous, il fut remplacé en 1992 par la DAZ, qui cessa de paraître en 1997.

<b>Volksrecht</b><br>En-tête du premier numéro, le 1<SUP>er</SUP> avril 1898 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
En-tête du premier numéro, le 1er avril 1898 (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– U. Frei, Ein toter Baum aus dem Bannwald der Demokratie, 1987

Auteur(e): Bernard Degen / EVU