30/12/2002 | communication | PDF | imprimer
No 2

Bally, Carl Franz

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 24.10.1821 à Schönenwerd, décès 5.8.1899 à Bâle, cath., puis cath.-chr., de Rohr (SO) et Schönenwerd. Fils de  Peter ( -> 8). ∞ 1846 Cécile Rychner, fille de Friedrich, commerçant, d'Aarau. Ecole cantonale à Aarau, séjour linguistique à Nyon. B. entra dans l'entreprise paternelle en 1837. Après la division de l'entreprise, il reprit en 1849, avec son frère Fritz, la fabrique de bretelles et tissus élastiques. En 1851, il se mit à produire en série des chaussures, destinées initialement à l'exportation. La réussite commerciale s'accentua nettement à la fin des années 1860, mais fut dès lors rapide. B. fut conseiller communal (exécutif) de Schönenwerd (1849-1865), député "rouge" modéré (radical) au Grand Conseil (1861-1886), cofondateur de l'Union soleuroise du commerce et de l'industrie en 1874. Conseiller national (1875-1878), il proposa la protection des brevets par la Confédération. Il milita pour la formation, la prévoyance sociale et l'Eglise. En 1874, il joua un rôle de premier plan dans la suppression du chapitre de Schönenwerd. Il fut le premier président de la communauté catholique-chrétienne de Schönenwerd de 1875 à 1893 et membre du synode de l'Eglise catholique-chrétienne de Suisse de 1879 à 1895.


Bibliographie
– E. Herzog, «Carl Franz Bally», in Schweizer eigener Kraft, 1907, 361-420
– Gruner, L'Assemblée, 1, 415-416
– P. Heim, Königreich Bally, 2000

Auteur(e): Peter Heim / AN