Mattstetten

Comm. BE, distr. de Fraubrunnen. Village de la vallée d'Urtenen, s'étendant en partie sur les hauteurs de Krauchthal. 1201 Mahtsteten. 126 hab. en 1764, 244 en 1850, 307 en 1880, 256 en 1900, 346 en 1950, 583 en 2000. On voit encore les vestiges d'un donjon médiéval ("Heidenstock") ayant appartenu aux ministériaux de M., au service des Zähringen et des Kibourg. M., leur seigneurie banale, ainsi qu'Urtenen, siège de la basse justice, appartinrent dès le XIVe s. aux chevaliers de Rohrmoos, puis au XVe s. à plusieurs familles bourgeoises de Berne (Diesbach, Bonstetten, Willading, Erlach). La haute justice appartint à la juridiction de Zollikofen, possession des Kibourg, puis de Berne (1406), avant d'être rattachée en 1803 au bailliage de Fraubrunnen. Au spirituel, M. fait partie de la paroisse de Jegenstorf. Son école (auparavant partagée avec Urtenen) fut ouverte en 1831. Village à assolement, comprenant des pâturages dans le marais, M. eut à souffrir des inondations de l'Urtenen jusqu'à l'abaissement (1780, 1855, 1917), puis la canalisation (1944-1946) de la rivière. Après la suppression de la vaine pâture, la forêt fut défrichée (1824), puis, de même que le marécage, privatisée (1856), avant de faire l'objet d'un remaniement parcellaire (1942-1945). Depuis 1965, de nouveaux quartiers (Schulhausbitz, Neumatt, Breite) ont vu le jour en bordure du village, dont la physionomie paysanne a toutefois été conservée. Un grand nombre des habitants de M. travaillent à Berne.


Bibliographie
– R.T. Weiss, Vor den Toren der Stadt Bern, 1981
– U. Maurer, Bauinventar der Gemeinde Mattstetten, 2006

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / FP