Bapteur, Jean

Attesté de 1427 (Genève) à 1458 (Morges), de Morges. Nommé aussi Jean le peintre. Artiste de la cour du duc de Savoie Amédée VIII, puis de son fils Louis, B. résida à Genève. Peintre décorateur, il exécuta des patrons de tapisseries et tentures funéraires, décora des lances, chars et barques d'apparat, armoria des écussons, étendards et ornements liturgiques, conçut des costumes, masques et accessoires de théâtre. En peinture murale, il exécuta les armes de Savoie sur des portes de ville (Fribourg en 1453). Surtout, il enlumina, en collaboration avec Péronet Lamy, la première partie du manuscrit de l'Apocalypse (conservé aujourd'hui à l'Escurial), achevé dès 1490 par Jean Colombe. La partie attribuée à B. est réalisée entre 1428 et 1435. Le style trahit une formation franco-flamande, même s'il a été influencé par le séjour italien de B. en 1427.


Bibliographie
– Sh. Edmunds, «New light on Bapteur and Lamy», in Atti dell'Accademia delle Scienze di Torino, 102, 1968, 501-550
– Sh. Edmunds, «Jean Bapteur et l'Apocalypse de l'Escorial», in Les Manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie, 1990, 92-104
Stalles de la Savoie médiévale, cat. expo. Genève, 1991, 23-27
MAH VD, 5, 60, 298

Auteur(e): Philippe Broillet, Nicolas Schätti