Paix, congrès universels de la

Les premiers congrès de la paix furent d'inspiration religieuse, puis libre-échangiste et politique (Pacifisme). Dès septembre 1867, en vertu de son statut de neutralité et de son régime républicain, la Suisse joua un rôle de premier plan dans ce domaine, notamment à la suite de la convocation à Genève du congrès constitutif de la Ligue de la paix et de la liberté. Celle-ci regroupait plusieurs courants idéologiques et se voulait une école de civisme ayant pour but la création des Etats-Unis d'Europe (titre retenu pour sa revue). D'autres congrès de la Ligue se réunirent à Lausanne (1871) et à Lugano (1872), s'occupant de sujets tels que l'abolition des armées et l'émancipation des femmes. Le Ier congrès universel de la paix eut lieu à Paris en 1889. Ce fut le début d'une longue série qui se poursuivit, à un rythme quasi annuel, jusqu'en 1939. Durant ce laps de temps, la Suisse exerça un rôle important dans le développement des idées pacifistes, surtout avant 1914, lorsque les conseillers fédéraux Louis Ruchonnet, Numa Droz et Robert Comtesse apportèrent leur concours personnel. Le IVe congrès universel de Berne (1892) aboutit à l'adoption des statuts du Bureau international de la paix, honoré du prix Nobel de la paix en 1910, et dont Elie Ducommun et Albert Gobat, Prix Nobel en 1902, furent les premiers secrétaires. Financé en partie par le Conseil fédéral et le parlement danois, le Bureau était chargé d'organiser les congrès et servait de lien entre les diverses sociétés pacifistes. Le XIVe fut tenu en 1905 à Lucerne, siège du Musée de la guerre et de la paix, ouvert au public de 1902 à 1920. Le XIXe congrès (Genève, 1912), se fit l'écho des protestations contre la guerre italo-turque. Le XXVe toujours à Genève (1926), se pencha sur le désarmement. Le XXXe congrès universel de la paix se tint à Locarno (1934), dans une atmosphère tendue et s'occupa, entre autres, de la protection des minorités. En 1939, le XXXIIIe congrès, réuni à Zurich, ne put que constater son impuissance face à un conflit désormais imminent.


Sources imprimées
Bull. officiel du Congrès universel de la paix, 1892-1939
Bibliographie
Résolutions textuelles des Congrès universels de la Paix tenus de 1843 à 1910 [...], 1912

Auteur(e): Verdiana Grossi