No 2

Neveu, François Xavier de

naissance 26.2.1749 au château de Birseck (comm. Arlesheim), décès 23.8.1828 à Offenburg (Bade), cath., d'Offenburg. Fils de François Charles Ignace, bailli de Schliengen et de Birseck, et de Maria Sophia Reuttner von Weil. Frère de François Conrad ( -> 1) et de Joseph Guillaume ( -> 3). Collège des jésuites à Porrentruy (1762-1769), études de théologie à Strasbourg; N. fut ordonné prêtre en 1777 et reprit de son oncle la riche paroisse d'Offenburg. Chanoine de Bâle à Arlesheim en 1789. En 1794, le chapitre cathédral, qui avait fui Arlesheim, l'élut évêque de Bâle (à Fribourg-en-Brisgau), comme successeur de François Joseph Sigismond de Roggenbach. De Constance, puis de Saint-Urbain dès 1796, N. administra les terres de la principauté épiscopale qui n'avaient pas été occupées par la France en 1792, à savoir le sud du Jura et Schliengen. Après l'invasion de la partie méridionale de l'évêché de Bâle en décembre 1797, N. s'enfuit à Vienne. Lors du recès de la Diète impériale, en 1803, l'évêché fut sécularisé selon le droit impérial; on alloua une opulente pension à N. qui retourna résider à Offenburg d'où il administra jusqu'à sa mort les quelques paroisses situées au sud du Rhin relevant encore du diocèse de Bâle. Il fit aussi tout son possible pour sauver le diocèse; en 1814-1815, l'ancienne principauté épiscopale donnée à la Suisse, le canton de Soleure et la paroisse catholique de Bâle furent rattachés à celui-ci. Lors du congrès de Vienne, N. tenta en vain de rétablir le pouvoir séculier du prince-évêque et de créer un nouveau canton. Il ne participa pas aux tractations, conduites dès 1815 entre le nonce installé à Lucerne et les gouvernements cantonaux, qui aboutirent en 1828 à un nouveau découpage du diocèse. On peut toutefois affirmer que grâce à son acharnement, à sa fidélité indéfectible au Saint-Siège et à sa longévité, N. contribua largement à sauver le diocèse de Bâle.


Bibliographie
– M. Jorio, Der Untergang des Fürstbistums Basel (1792-1815), 1982
– Gatz, Bischöfe 1803, 533-535

Auteur(e): Marco Jorio / DVU