16/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Rocourt

Comm. JU, distr. de Porrentruy. Village formé de deux quartiers linéaires perpendiculaires à l'axe de la route Porrentruy-Besançon. 1148 Rocort. 214 hab. en 1818, 272 en 1850, 232 en 1900, 187 en 1950, 142 en 2000. Jusqu'au XVe s., l'histoire de R. se confond avec celle des seigneurs homonymes qui refusèrent constamment de prêter hommage aux évêques de Bâle; à l'extinction de cette famille, la petite seigneurie retourna à l'évêché. Situé dans la grande mairie de Chevenez (seigneurie d'Ajoie), R. fit partie sous le régime français des départements du Mont-Terrible, puis du Haut-Rhin (1793-1813), avant d'être rattaché au canton de Berne de 1815 à 1978 (bailliage puis distr. de Porrentruy). Au spirituel, R. dépendit de Grandfontaine jusqu'en 1876, mais la paroisse de R. ne fut reconnue par Berne qu'en 1935. L'église Saint François-Xavier a été construite en 1857-1859. En 1836, R. adopta le statut de commune mixte. Le village, qui a conservé son aspect rural, est resté agricole (72% des emplois en 2005). La plupart des salariés travaillent à l'extérieur.


Bibliographie
– A. Daucourt, Dict. hist. des paroisses de l'ancien évêché de Bâle, 6, 1905, 26-43 (réimpr. 1980 )

Auteur(e): Dominique Prongué