Bartholoni, François

naissance 2.3.1796 à Genève, décès 9.6.1881 au Petit-Saconnex (auj. Genève), prot., descendant d'une famille de soyeux florentins réfugiés pour cause de religion, bourgeois de Genève dès 1606; naturalisé français. Fils de Jacques, marchand de fer, et de Marie-Charlotte Petitpierre. ∞ Denise Palmyre Tattet, fille de Frédéric-Louis, militaire, royaliste. A Paris dès 1816, banquier, adepte du principe des sociétés d'économie mixte, B. fut un pionnier des chemins de fer en France et l'artisan de la ligne Lyon-Genève et du choix de l'emplacement de la gare Cornavin. En 1863, il suggéra au Conseil fédéral la création d'une "Société générale des chemins de fer suisses". Genève doit à B. le conservatoire de musique (1835, bâtiment 1858) et la villa qu'il se fit construire en 1828-1830 à la Perle du Lac, qui abrite aujourd'hui le Musée d'histoire des sciences. Officier de la Légion d'honneur.


Oeuvres
Du meilleur système à adopter pour l'exécution des travaux publics en France, 1837
Résultats économiques des chemins de fer, 1844
Bibliographie
– R.A. Jeandin, Le Conservatoire de musique de Genève, 1935-1960, 1960
– A. Bartholoni, François Bartholoni, 1979
– R.A. Jeandin, Le Conservatoire de musique de Genève, 1960-1985, 1985
– M. Koelliker, Villa Bartholoni, Musée d'hist. des sciences, [1993]

Auteur(e): Jean de Senarclens