03/05/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Bonstetten (commune)

Comm. ZH, distr. d'Affoltern. Village et fermes isolées en bordure d'une vallée peu marquée. 1120 Buonstetin (douteux), 1184 Bowensteden. 495 hab. en 1635, 612 en 1712, 887 en 1850, 691 en 1900, 649 en 1920, 888 en 1950, 1180 en 1960, 3893 en 2000. A l'ouest de B. (au Gibel), trois tumulus à inhumation et à incinération du Bronze final et de Hallstatt (réutilisés comme cimetière au Moyen Age), habitations romaines. On a fouillé en 1989 le site d'un petit château fort en bordure du village, peut-être siège des seigneurs de B., mentionnés dès 1217. La haute justice passa en 1415 des Habsbourg à Zurich. Les moyenne et basse justices, réunies entre les mains des familles zurichoises Zoller et Holzhalb au XVe s., furent acquises par Zurich vers 1539. B. forma un bailliage avec Stallikon et Wettswil am Albis. En 1798, B. fut incorporé au district de Mettmenstetten. Les sources du milieu du XIVe s. font état d'une chapelle. En 1484 elle fut rebâtie, flanquée d'une grange des dîmes, et érigée en paroisse par le Conseil de Zurich qui s'en assura la collation. Depuis 1980, B. possède aussi une paroisse catholique. Un coutumier de la fin du XVe s. énumère les limites et chemins, ainsi que les sanctions de droit civil. L'accès à la bourgeoisie fut restreint en 1558, 1611 et 1661. En 1783, vingt-trois maisons brûlèrent dans le haut du village. Une commission gouvernementale zurichoise imposa des normes sévères pour la reconstruction. Une liaison routière avec Zurich par la Waldegg fut établie en 1827. En 1836, de nombreuses dévideuses de soie travaillaient à B., de caractère au reste plutôt agricole et artisanal. L'école abritait une maison de commerce en 1873. Fondée en 1861, la coopérative villageoise adhéra au Volg (Union des coopératives agricoles de la Suisse orientale) en 1889. B. est raccordé au réseau ferroviaire depuis 1864 (gare de B.-Wettswil). L'assèchement des tourbières en 1867 entraîna un dépassement massif des coûts prévus. Le quartier de la gare et du Schachen est venu s'ajouter comme second centre de gravité à l'ancien village. Le secteur primaire offrait 9% des emplois, le secondaire 22%, le tertiaire 69% en 1990. Avec 79% de navetteurs, B. est en passe de devenir une commune périurbaine de l'agglomération zurichoise.


Sources imprimées
SDS ZH I/2, 101-120
Bibliographie
– W. Glättli, 100 Jahre Gemeindeverein Bonstetten, 1964
Knonaueramt, 1987

Auteur(e): Martin Illi / WW