Patek Philippe

Manufacture horlogère fondée à Genève en 1839 par Antoni Norbert Patek, Polonais réfugié à Genève en 1835, marchand horloger, et Franciszek Czapek, horloger polonais d'origine tchèque (Patek, Czapek & Cie). Après le départ de Czapek en 1845, la compagnie fut dissoute et Patek fonda en 1845, avec l'horloger français Jean Adrien Philippe et le juriste polonais Wincenty Gostkowski, une nouvelle maison (Patek & Cie), qui devint Patek Philippe & Cie en 1851 (société anonyme en 1901, Patek Philippe SA depuis 1983). Durant la crise économique des années 1930, les actionnaires vendirent la majorité de leurs actions à Jean et Charles Stern, dont les descendants étaient encore les propriétaires de la manufacture au début du XXIe s. Depuis 1997, la production et l'administration sont concentrées à Plan-les-Ouates. La réputation de Patek Philippe repose d'une part sur la qualité technique de ses mouvements, dont tous les composants mécaniques répondent aux standards de qualité les plus élevés, d'autre part sur ses innovations (plus de septante brevets déposés). Pour son 150e anniversaire (1989), la manufacture a produit un modèle passant pour la montre la plus compliquée du monde. En automne 2001 a été inauguré à Genève le musée Patek Philippe, qui présente du mobilier, des outils, près de 2000 pièces de collection (XVIe-XIXe s.), ainsi qu'une riche bibliothèque. En 2009, la société employait environ 1300 personnes en Suisse et possédait plusieurs filiales à l'étranger.


Bibliographie
– M. Huber, A. Banbery, Patek Philippe, 1982
– G.L. Brunner et al., Alles über Patek Philippe, 2000
Chronos Special Patek Philippe, 2001
– A. Draganescu, Patek Philippe Museum, 2001
– A.R. Romani, «Le sette arti di Patek Philippe», in Orologi, 145, 2001, 60-67

Auteur(e): Jean de Senarclens