07/03/2003 | communication | PDF | imprimer

Fahy

Comm. JU, distr. de Porrentruy. Située à la frontière française, sur la route de Montbéliard. Plusieurs groupes de maisons hautes, typiques, forment le village. 1177 Fahyl, 1438 Fahyt. 390 hab. en 1809, 549 en 1850, 492 en 1900, 524 en 1950, 386 en 2000. Chapelle mentionnée en 1177 parmi les possessions du prieuré de Lanthenans (Franche-Comté). En 1477, l'évêque de Bâle afferme ses droits sur le village, presque totalement détruit lors des guerres de Bourgogne. L'église Saint-Pierre est construite en 1787-1788 sur des plans de l'architecte Pierre François Paris. Auparavant rattaché à Grandfontaine, F. devient paroisse indépendante en 1802. La commune fait partie de la mairie de Bure et de l'évêché de Bâle jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. Français dès 1793 (dép. du Mont-Terrible, puis du Haut-Rhin), bernois de 1815 à 1978, F. a adopté un statut de commune mixte en 1836. Le village est resté essentiellement agricole jusque vers 1950. Il amorce ensuite une modeste industrialisation, car il devient la porte d'entrée de la Suisse pour les automobiles Peugeot qui y reçoivent leur dernier équipement.


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et les villages du Jura bernois, 1, 1863, 388-400 (réimpr. 1979)
Le canton du Jura de A à Z, 1991, 113

Auteur(e): Dominique Prongué