No 13

Moos, Max

naissance 30.4.1880 à Randegg (Bade), décès 11.10.1976 à Genève, isr., Allemand, Suisse en 1913. Fils de Heinrich, graveur sur bois et commerçant, et de Rosalie Bloch. ∞ 1909 Fanny Levy. Enfance à Karlsruhe. Expériences dans le théâtre et le music-hall à Lyon et en Espagne dès 1896. M. s'établit à Genève en 1906 et ouvre une boutique de cartes postales, puis passe dès 1910 à la présentation de tableaux. Première exposition en automne 1912. La "Galerie Moos" se professionnalise et défend dès lors Ferdinand Hodler, Otto Vautier, Maurice Barraud, la peinture moderne genevoise et suisse, puis, dès 1916, également française (XIXe et XXe s.). En 1918, M. ouvre une nouvelle galerie, la plus vaste de Suisse. Dès 1928, il expose les classiques modernes, la peinture contemporaine et organise d'importantes ventes aux enchères. A partir des années 1950, M. ralentit son activité et organise encore jusqu'en 1966 quelques expositions à son domicile.


Bibliographie
– P.-A. Jaccard, «Le take-off du marché de l'art en Suisse romande durant la première guerre mondiale», in Traverse, 2002, no 1, 81-106 (surtout 92-98)

Auteur(e): Paul-André Jaccard