Damphreux

Comm. JU, distr. de Porrentruy. 1161 Damfriol. 246 hab. en 1818, 344 en 1850, 294 en 1900, 276 en 1950, 150 en 1990, 166 en 2000. Le chapitre de Saint-Ursanne possédait à D. une terre de franc-alleu (1178), celui de Moutier-Grandval des colonges (1396), tout comme l'abbaye de Bellelay. Jusqu'à la fin du XIIIe s. dans le comté de Ferrette, D. est alors rattaché à l'avouerie d'Ajoie, intégrée à l'évêché de Bâle. Il fit partie de la grande mairie de Cœuve jusqu'à 1792, des départements français du Mont-Terrible et du Haut-Rhin (1793-1814), du bailliage puis district bernois de Porrentruy (1815-1978). Statut de commune mixte en 1836. Selon la tradition, D. est la plus ancienne paroisse d'Ajoie. Elle comprit Bonfol et Vendlincourt jusqu'en 1619, Lugnez et Beurnevésin jusqu'en 1802 et releva jusqu'en 1779 du diocèse de Besançon, ensuite de celui de Bâle. L'église Saints-Ferréol-et-Ferjeux fut restaurée en 1715 et reconstruite en 1867. Le village est resté largement agricole et sa population est en forte régression. Remaniement parcellaire en 1991.


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et les villages du Jura bernois, 1, 1863, 355-373 (réimpr. 1979)

Auteur(e): Dominique Prongué