No 15

Burckhardt, Christoph

baptême 10.6.1740 à Bâle, décès 3.4.1812 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Christoph B.-Vischer, négociant. ∞ 1764 Dorothea Merian, fille de Daniel Merian-Sarasin, négociant, membre du Conseil. Associé à l'entreprise paternelle (Christoph Burckhardt & Sohn), B. fonde, après la mort de son père en 1790, sa propre maison (Christoph Burckhardt & Cie), installée au Segerhof qu'il a fait construire en 1788-1791. L'entreprise, avec succursale à Nantes dès 1790, en relations d'affaires avec l'Europe et l'outre-mer, est active surtout dans le commerce du coton et la fabrication des indiennes. B. participe activement à la contrebande destinée à contourner le Blocus continental. De 1782 à 1817, la maison arme les bateaux négriers L'Intrépide et Le Cultivateur. B. est juge au tribunal de Bâle de 1787 à 1798.


Fonds d'archives
– StABS
– Arch. du Segerhof, SWA
Bibliographie
ckdt, (Basel), 1990
– P. Fierz, Eine Basler Handelsfirma im ausgehenden 18. und zu Beginn des 19. Jahrhunderts, 1994

Auteur(e): Anna Carolina Hirzel-Strasky / PV