No 5

David, Jacques

naissance 18.3.1845 à Lausanne, décès 12.9.1912 à Berne, prot., de Lausanne et Jouxtens-Mézery. Fils de Maurice Louis, industriel. ∞ Marie Guiral, fille de Jean Théophile Gabriel, directeur d'une fabrique de tissage à Saint-Quentin (Picardie). D. suivit l'Ecole centrale des arts et manufactures à Paris. Parent d'Auguste Agassiz et d'Ernest Francillon, il participa à la mise sur pied de la fabrique Longines à Saint-Imier (1866). L'année suivante, il fit en trois mois un apprentissage d'horloger au Locle. Son Rapport à la société intercantonale des industries du Jura sur la fabrication de l'horlogerie aux Etats-Unis (1876, réimpression en 1992) suscita la modernisation de l'industrie horlogère suisse, notamment par la production en série. D. devint membre de la direction de Longines en 1880, associé en 1900. Il fut vice-président du Syndicat suisse des fabriques de montres et membre de la Chambre horlogère suisse. Conseiller communal (exécutif, 1886-1893) et général (1899-1912) de Saint-Imier, député radical au Grand Conseil bernois (1902-1912). Colonel.


Fonds d'archives
– Arch. Longines, Saint-Imier
Bibliographie
– A. Francillon, Hist. de la fabrique des Longines, 1947, 73-86
Le Démocrate, 1.9.1978
Chronométrophilia, 11, 1981, 10-39; 26, 1989, 54-56, 60, 67

Auteur(e): Christoph Zürcher / WW