24/10/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Bressaucourt

Ancienne commune JU, district de Porrentruy, partie de la commune de Fontenais depuis 2013. A la frontière franco-suisse. 1139 Bersalcurt. 276 hab. en 1770, 300 en 1818, 410 en 1850, 399 en 1860, 506 en 1900, 354 en 1950, 357 en 1990, 372 en 2000. La grotte de la Bâme aux Pirotas a livré des traces d'occupation du Bronze final, de La Tène, du Moyen Age et du XVIIe s. Dépôt monétaire (pièces de la fin du XVe s. à 1630). Au Moyen Age, B. relevait de l'avouerie d'Ajoie, intégrée à l'évêché de Bâle à la fin du XIIIe s. Le prieuré de Lanthenans (Franche-Comté) y possédait des biens. La communauté fit partie de la mairie de Chevenez sous l'Ancien Régime, des départements français du Mont-Terrible et du Haut-Rhin (1792-1815), du bailliage, puis district bernois de Porrentruy (1815-1978). Commune mixte créée en 1852. La paroisse (église Saint-Etienne, reconstruite en 1893-1894 dans le style néoroman), mentionnée en 1312, releva du diocèse de Besançon jusqu'en 1779, puis de celui de Bâle; le village français de Montancy en a fait partie jusqu'en 1828. La localité est restée agricole, bien que la majorité des habitants travaille à Porrentruy.


Bibliographie
– M. Hauser, «L'église de Bressaucourt», in NMAH, 36, 1985, 165-169
Guide archéol. du Jura et du Jura bernois, 1997, 32-35

Auteur(e): Dominique Prongué