No 2

Agassiz, Auguste

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 15.4.1809 à Môtier (aujourd'hui commune de Mont-Vully), décès 25.2.1877 à Lausanne, prot., d'Orbe et Bavois, bourgeois d'honneur de Saint-Imier. Fils de Louis Benjamin Rodolphe, pasteur, et de Rose Mayor. Frère de Louis ( -> 4). ∞ Julie Louise Henriette Mayor, sa cousine, fille de François Auguste, banquier. Après un apprentissage de banque chez Mayor-Fornachon à Neuchâtel, A. s'établit en 1832 à Saint-Imier, où il fonda en 1833, avec d'autres, une fabrique de montres. Premier à exporter des montres aux Etats-Unis, il avait pour partenaire à New York son cousin Auguste Mayor. Président de la commune de Saint-Imier en 1846-1847, il se retira pour raisons de santé à Lausanne et remit en 1854 la direction de l'entreprise à son neveu Ernest Francillon, qui créera la fabrique Longines en 1867, et à François Secretan.


Bibliographie
– A. Francillon, Hist. de la fabrique des Longines, 1947, 9-26
– J.-P. Chollet, «Hist. de la fabrique Longines», in Chronométrophilia, 6, 1981, no 11, 10-39

Auteur(e): Christoph Zürcher / AN