15/01/2015 | communication | PDF | imprimer | 

Beurnevésin

Comm. JU, distr. de Porrentruy. 1270 Brunnevisin, ancien nom all. Brischwiler. 225 hab. en 1809, 270 en 1818, 347 en 1850, 351 en 1860, 248 en 1900, 225 en 1930, 246 en 1941, 222 en 1950, 157 en 2000. Au Moyen Age, B. partagea le sort de l'avouerie d'Ajoie, intégrée à l'évêché de Bâle à la fin du XIIIe s. Le village était dominé par le château des chevaliers de B. incendié en 1387. Distinct du village, le fief fut dès 1410 l'apanage de la famille des Spechbach et passa à l'évêque de Bâle en 1625. Sous l'Ancien Régime, la commune faisait partie de la mairie de Cœuve; rattaché aux départements français du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin de 1793 à 1813, au bailliage puis district bernois de Porrentruy jusqu'en 1978. En 1836, B. adopta le statut de commune mixte. Filiale de Damphreux, B. fut érigé en paroisse en 1802; l'église Saint-Jacques comprend un chœur polygonal (fin du XVe ou début du XVIe s.) adossé au clocher et une nef construite en 1829. B. est resté un village agricole; remaniement parcellaire en 1988. En 1990, la population active se répartit ainsi: 17% dans le primaire, 30% dans le secondaire et 47% dans le tertiaire.


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et villages du Jura bernois, 1, 1863, 14-17 (réimpr. 1979)

Auteur(e): Bernard Prongué