Montfaucon

Comm. JU, distr. des Franches-Montagnes, située sur une crête, sur l'axe Glovelier-Saignelégier, comprenant Montfavergier depuis la fusion de 2009. 1125 de Monte Falconis, ancien nom all. Falkenberg. 480 hab. en 1818, 497 en 1850, 609 en 1900, 654 en 1910, 462 en 1930, 540 en 1950, 485 en 2000. Dans l'évêché de Bâle, M. fit partie de la prévôté de Saint-Ursanne jusqu'au XIIIe s., puis de la seigneurie des Franches-Montagnes (jusqu'en 1792), avant d'être rattaché aux départements français du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin (1793-1813) et au canton de Berne (1815-1978, bailliage puis distr. des Franches-Montagnes). Paroisse mère des Franches-Montagnes, M. a vu ses limites se réduire dès la fin du XVIe s. avec la création des paroisses du Noirmont (1596), des Bois (1619) et de Saignelégier (1629). Eglise Saint-Jean-Baptiste reconstruite en 1831. Au début des années 1960, M. fut parmi les opposants à la place d'armes projetée dans les Franches-Montagnes. Village de vacances Reka (1968), parc ornithologique (1988) développé en zoo (1996). En 2005, le secteur primaire fournissait encore près de la moitié des emplois.


Bibliographie
– J.-P. Prongué, La Franche Montagne de Muriaux à la fin du Moyen Age, 2000

Auteur(e): Claude Rebetez