10/11/2010 | communication | PDF | imprimer | 
No 6

Riggenbach, Niklaus

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 21.5.1817 à Guebwiller (Alsace), décès 25.7.1899 à Olten, prot., de Bâle, bourgeois d'honneur d'Olten, Trimbach et Aarau. Fils de Nikolaus ( -> 7). Cousin de Christoph ( -> 2). ∞ Emma Socin, fille de Bernhard Socin. Ecoles à Bâle (dès 1827), apprentissage de mécanicien (1833-1836). Mécanicien et autodidacte à Lyon, Paris et Karlsruhe (1836-1840). R. ouvrit un atelier mécanique à Bâle (1842-1844), avant de travailler comme constructeur de locomotives chez Kessler à Karlsruhe (1844-1852). Il fut directeur et chef des machines des ateliers de la Compagnie du Central-Suisse à Olten et à Bâle (1853-1873). Fondateur de la paroisse protestante d'Olten (1859). Député indépendant au Grand Conseil soleurois (1866-1868). Directeur de la Société internationale pour les chemins de fer de montagne à Aarau (1870-1880), R. fut, après sa dissolution, ingénieur indépendant (1880-1889). En 1867, il développa, avec Carl Culmann, un système de crémaillère à échelle, qui fut utilisé pour la première fois en 1871 sur la ligne Vitznau-Rigi. Sa réputation mondiale de constructeur de locomotives, de ponts et de wagons permit au chemin de fer à crémaillère de se développer en Europe, au moment où naissait l'industrie touristique. Médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris (1878).


Oeuvres
Erinnerungen eines alten Mechanikers, 1886 (réimpr. 2009)
Bibliographie
– W. Stadelmann, Schweizer Bergbahn-Pioniere, 1994, 9-51
– K.T. Elsasser, éd., Gnom: Niklaus Riggenbach - der Bergbahnpionier und seine Zahnrad-Dampflok "Gnom", 2002
– W. Latscha, «Niklaus Riggenbach (1817-1899)», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 81, 2005, 13-22

Auteur(e): Peter Müller-Grieshaber / VW