08/10/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Undervelier

Ancienne comm. JU, distr. de Delémont, ayant fusionné en 2013 avec Bassecourt, Courfaivre, Glovelier et Soulce pour former la comm. de Haute-Sorne. Dans un évasement des gorges de la Sorne, au pied du Pichoux. 1179 Undreviller, ancien nom all. Underswiler. 516 hab. en 1818, 646 en 1850, 707 en 1870, 497 en 1900, 570 en 1910, 432 en 1950, 321 en 2000. Au nord du village, grotte de sainte Colombe, abri sous roche principalement habité au Bronze moyen, devenue un lieu de pèlerinage, aménagé à la fin du XVIIIe s. L'un des treize "francs villages" de la vallée de Delémont (évêché de Bâle), U. fit partie sous le régime français, (1793-1814) du département du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin, avant d'être rattaché au canton de Berne (1815-1978). La paroisse est citée dès le XIe s.; l'église Saint-Erard fut reconstruite en 1841-1844 (clocher de 1721). Communes municipale et bourgeoise depuis 1853. Aux Forges, les bâtiments des XVIIe et XVIIIe s. ont appartenu au complexe des forges, créées par le prince-évêque de Bâle en 1599, privatisées en 1793 et fermées en 1880. Aux Blanches-Fontaines, les bâtiments industriels du début du XXe s. ont abrité une fabrique d'horlogerie jusqu'en 1924 et une usine électrique encore en activité. Au début du XXIe s., le secteur secondaire a perdu son importance. U. fait partie de la microrégion de la Haute-Sorne constituée en 2003.


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et les villages du Jura bernois, 5, 1881, 613-647 (réimpr. 1979)

Auteur(e): François Kohler