Rebeuvelier

Comm. JU, distr. de Delémont. Village à l'est de la route Delémont-Moutier. Le sommet du Raimeux (1303 m), point culminant du canton, se trouve sur le territoire de R. 1148 Rebonvillier, ancien nom all. Rippertswiler. 278 hab. en 1818, 332 en 1850, 392 en 1900, 259 en 1950, 220 en 1980, 314 en 2000. Paroisse citée en 1441, réunie à Vermes de 1635 (env.) à 1772 et de 1874 à 1935, église Saints-Jean-et-Paul reconstruite vers 1720 (rénovée en 1959). Un des treize "francs villages" de la vallée de Delémont (évêché de Bâle), dont le chapitre de Moutier-Grandval possédait une part de la dîme, R. fit partie sous le régime français (1793-1813) du département du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin, avant de passer au canton de Berne (1815-1978). Commune mixte dès 1853. Verrerie au XIXe s. La majeure partie de la population active travaille à l'extérieur dès la fin du XIXe s., notamment à la fonderie de Choindez jusque vers 1980. En 2005, le secteur secondaire offre presque 40% des emplois (surtout décolletage).


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et villages du Jura bernois, 5, 1881, 399-422 (réimpr. 1979)
– F. Schifferdecker, dir., La verrerie de Roches, à Rebeuvelier, 2005

Auteur(e): François Kohler