29/07/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Ederswiler

Comm. JU, distr. de Delémont. Village situé près de la frontière française sur la route Delémont-Ferrette (F). Seule commune de langue allemande du canton. 1323 Ernswilre. 156 hab. en 1818, 219 en 1850, 124 en 1900, 109 en 1920, 151 en 1950, 166 en 1960, 129 en 2000. Village de la paroisse de Roggenburg, engagée en 1389 par l'évêque de Bâle aux comtes de Thierstein. L'hypothèque en fut levée en 1454 et Roggenburg, avec E., revint à l'évêché de Bâle. E. fut l'une des vingt mairies de la seigneurie de Delémont jusqu'en 1793. Il fit partie de 1793 à 1800 du département français du Mont-Terrible, de 1800 à 1813 de celui du Haut-Rhin, de 1815 à 1978 du bailliage puis district bernois de Delémont. E. a le statut de commune mixte depuis 1867. Le 23 juin 1974, E. fut l'une des trois communes du district à voter contre la création du canton du Jura par 42 voix contre 35, mais n'ayant pas, à cette date, de frontière avec le Laufonnais, elle n'a pas pu s'y rattacher comme la commune voisine de Roggenburg. Au spirituel, E. a toujours relevé de Roggenburg; la chapelle Sainte-Anne a été construite en 1857. En 2000, la commune comptait encore plus de la moitié des emplois dans le secteur primaire.


Bibliographie
– A. Daucourt, Dict. hist. des paroisses de l'ancien évêché de Bâle, 6, 1905, 55-56 (réimpr. 1980)

Auteur(e): François Kohler