06/05/2004 | communication | PDF | imprimer

Bätterkinden

Comm. BE, distr. de Fraubrunnen. Située sur la rive gauche de l'Emme et au débouché de la vallée du Limpach, la commune comprend les villages de B. (1261 Beturchingen) et de Krailigen, les hameaux d'Alp, Holzhäusern et Berchtoldshof, ainsi que des fermes isolées. 598 hab. en 1764, 1216 en 1850, 1401 en 1900, 1782 en 1950, 2700 en 2000.

Habitat médiéval au Zwingherrenhubel. En 1261, B. appartenait au bailliage kibourgeois d'Utzenstorf. Heinrich von Ringoltingen l'acheta en 1406 aux Kibourg, qui l'avaient mis en gage. B. forma avec Utzenstorf la seigneurie de Landshut. Berne acquit B. en 1510, le reste de la seigneurie en 1514, et soumit le tout au nouveau bailliage de Landshut. L'église Saint-Jacques, mentionnée dès 1275, reconstruite en 1664, dont le domaine de Gächliwil détenait l'avouerie, relève au XIVe s. de la seigneurie de Buchegg, puis fut donnée en 1399 à la maladrerie de Berne; le bailli de Landshut l'administra à partir de 1595. En 1798, B. fut rattaché au district de Berthoud; en 1803, au bailliage de Fraubrunnen (district dès 1831). La commune eut à réaliser de gros travaux: digue de l'Emme et dérivation du cours de l'Urtenen à travers le village en 1569, construction du moulin en 1801 (auj. moulin commercial). A la culture intensive de céréales vinrent s'ajouter, aux XVIIIe et XIXe s., celle de la pomme de terre et de la betterave à sucre, ainsi que l'élevage, qui amena à fonder les fromageries de B. (1848), de Krailigen (1867) et la coopérative agricole (1897). B., situé autrefois sur la grand-route Berne-Soleure-Bâle avec un poste de péage à Krailigen, se voit aujourd'hui évité par les grandes voies de communication (CFF, autoroute). Son raccordement au chemin de fer à voie étroite Berne-Soleure (RBS) n'a qu'une portée locale, de même que le pont sur l'Emme vers Utzenstorf (remplaçant en 1747 une passerelle de 1550 environ). Aussi B. n'a-t-il accueilli que peu d'industries: une fabrique de pâte de bois, puis de papier (1865/1893-1930), une gravière, puis fabrique de béton (depuis 1921/1974), un atelier de constructions métalliques (depuis 1949). Une bonne partie de la population active (67% de navetteurs en 1990) préfère travailler à Berne. Des bourgeois de B. et d'Utzenstorf fondèrent en 1846 une école secondaire, d'abord privée. Le centre actuel du village fut reconstruit après l'incendie de 1882; le quartier du Zelgli date de 1979.


Sources imprimées
SDS, BE II/10
Bibliographie
– K. Guggisberg, «Aus der Geschichte der Kirchgemeinden im Amt Fraubrunnen», in Chronik des Amtes Fraubrunnen, 9, 1970, 37-48
– H.-J. Steiner, Schloss Landshut und die umliegenden Dörfer Bätterkinden, Utzenstorf, Wiler und Zielebach, 1980

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW