No 2

Exchaquet, Charles-François

naissance 6.12.1746 à Court, décès av. le 16.12.1792 à Servoz (Savoie), prot., de Pompaples et Aubonne. Fils de Jean-Pierre, pasteur et naturaliste, et de Marie Gauche. Frère d'Abram-Henri ( -> 1). Célibataire. Passionné dès l'enfance par la montagne et les minéraux, E. étudie la chimie, la métallurgie et l'art des mines, probablement à Freiberg en Saxe. Vers 1780, il s'occupe des mines de plomb de Goppenstein et de la fonderie de Gampel. Appelé en 1781 à la tête de la Société des mines et fonderies du Haut-Faucigny, à Servoz, il prospecte tout le massif du Mont-Blanc (première traversée de Chamonix à Courmayeur par le col du Géant en 1787), esquissant des cartes et traçant de nouveaux itinéraires vers les sommets. Il publie en 1785 une première Carte des montagnes du Faucigny, puis réalise dès 1787 ses fameux reliefs en bois sculpté et peint (massifs du Mont-Blanc et du Saint-Gothard), accompagnés d'une collection de roches et d'une notice explicative, qui seront commercialisés dans toute l'Europe. Il exécute en 1788, à la demande de LL.EE. de Berne, un grand relief en bois du gouvernement d'Aigle. Dès 1790, il commande à la Fabrique genevoise de faïence des séries de reliefs miniatures en porcelaine (Pays de Vaud, Mont-Blanc et Saint-Gothard), entreprise prometteuse interrompue par une mort prématurée. Membre fondateur des Sociétés savantes de Berne, Genève et Lausanne.


Bibliographie
– L. Seylaz, «Un émule de H. B. de Saussure: C.-F. Exchaquet», in Les Alpes, 11, 1935, 187-195
– L. Touret, «C.-F. Exchaquet et les Plans en Relief du Mont-Blanc», in Annals of Science, 46, 1989, 1-20

Auteur(e): Marc Weidmann