No 1

Romilly, Jean

naissance 27.6.1714 à Genève, décès 16.2.1796 à Paris, prot., de Genève. Fils de Pierre, marchand horloger, et de Jacqueline Balexert. ∞ vers 1738 Elisabeth-Andrienne Joly. Jeune horloger, R. émigre à Paris. Auteur de plusieurs perfectionnements en horlogerie, R. connaît Diderot et d'Alembert et rédige au moins douze articles de l'Encyclopédie relatifs à des aspects techniques de son art. Il est également l'auteur d'un mémoire sur l'échappement des montres présenté en 1754 à l'Académie des sciences. Ami de Rousseau, il entretient une correspondance avec lui sa vie durant. En 1777, il fonde avec son gendre Guillaume-Olivier de Corancez le Journal de Paris, premier quotidien français, considéré comme l'organe de la bourgeoisie éclairée.


Sources imprimées
– R.A. Leigh, éd., Correspondance complète de Jean-Jacques Rousseau, 52 vol., 1965-1998
Bibliographie
– F.A. Kafker, The Encyclopedists as Individuals, 1988, 333-336

Auteur(e): Barbara Roth