24/08/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Bassecourt

Comm. JU, distr. de Delémont, avec le hameau de Berlincourt (1303 Burlincort). Grand village de la vallée de Delémont situé sur la Sorne, près du croisement des routes Delémont-La Chaux-de-Fonds et Porrentruy-Bienne. 1160 Baressicort, 1184 première mention de l'ancien nom all. Altdorf. 720 hab. en 1809, 759 en 1850, 1060 en 1900, 1625 en 1950, 2985 en 1970, 3283 en 2000. Vestiges d'habitat de l'âge du Bronze. Dépôt monétaire romain du IVe s. Très riche nécropole des VIe-VIIe s. (armes, outils, bijoux, boucles de ceinture, poterie, monnaies). B. fut probablement le chef-lieu du Sornegau mérovingien. La famille d'écuyers de B., citée dès le XIIe s., donna deux abbés de Bellelay; une branche fit souche dans le pays de Neuchâtel. B. était l'un des treize francs villages de la vallée de Delémont, seigneurie de l'évêché de Bâle depuis 1271. Commune française en 1793, bernoise (1815-1978). Statut de commune mixte depuis 1853. Paroisse du décanat de Salignon, citée en 1303, desservie par un prémontré de Bellelay, dont l'abbé était aussi le principal propriétaire terrien. Près de l'église Saint-Pierre, rebâtie en 1828, ancienne cure rurale typique (XVIe s.-XVIIe s.). La chapelle Saint-Hubert, mentionnée au XVe s., fut reconstruite vers 1700. Temple bâti en 1945. Moulin (XIIe s.), forges (XVIe s.), papeterie (1652-vers 1850), tannerie (XVIIIe s.-XIXe s.). Le trafic de transit fut stimulé par la construction de nouvelles routes au XIXe s.: Glovelier-Saint-Brais, gorges du Pichoux. Ligne de chemin de fer Delémont-Porrentruy-Delle (1877). Caisse d'épargne de B. fondée en 1865 (Banque jurassienne d'épargne et de crédit dès 1965). En 1871, un incendie détruisit une partie du village. Implantation de l'horlogerie, scierie et parqueterie. L'école secondaire pour le haut de la vallée de Delémont fut créée en 1896. Au XXe s., B. devint un petit centre industriel régional spécialisé dans la fabrication de boîtes de montres, qui attirait en 1975 plusieurs centaines de navetteurs. Dès 1975, la crise de l'horlogerie a secoué sévèrement cette activité. Sous-station des Forces motrices bernoises.


Bibliographie
– L. Vautrey, Notices hist. sur les villes et villages du Jura bernois, 5, 1880, 3-52 (réimpr. 1979)
– A. Chèvre, «L'ancienne papeterie de Bassecourt», in Almanach cath. du Jura, 1960, 61-71
– V. Erard, «Bassecourt s'ouvre à la vie moderne», in Caisse d'épargne de Bassecourt, 1965, 9-47
La revue de la vie commerciale, artisanale, sociale, culturelle et sportive de Bassecourt et environs, no 1, 1978; no 96, 1989
– O. Clottu, «Les nobles Blayer de Bariscourt», in AHér.S, 97, 1983, 39-51
– J.-D. Kleisl, Le patronat de la boîte de montre dans la vallée de Delémont: l'exemple de E. Piquerez SA et G. Ruedin SA à Bassecourt (1926-1982), 1999

Auteur(e): François Kohler