Louis XI

naissance 3.7.1423 à Bourges, décès 31.8.1483 au Plessis-lès-Tours (Touraine). Fils du roi de France Charles VII et de Marie d'Anjou. ∞ 1) 1436 Marguerite Stuart, fille du roi d'Ecosse Jacques Ier, 2) 1451 Charlotte de Savoie, fille du duc Louis. Dauphin, L. commanda l'armée de routiers (appelés armagnacs ou écorcheurs) fournie par son père à l'empereur Frédéric III pour intervenir dans la guerre de Zurich. Après la bataille de Saint-Jacques-sur-la-Birse, impressionné par la pugnacité des Confédérés, il signa de son propre chef la paix d'Ensisheim (28 octobre 1444). Il devint roi en 1461. Influencé par son beau-frère Amédée IX de Savoie, il interdit à ses sujets, en 1462, de fréquenter les foires de Genève, qui de ce fait déclinèrent rapidement au profit de celles de Lyon. Malgré tous ses efforts, la Confédération ne put faire abolir cet édit. En 1464, L. renouvela le traité d'amitié que son père avait conclu en 1453 avec les Confédérés. Par son entremise, ceux-ci purent faire la paix avec l'Autriche le 11 juin 1474 à Senlis (Paix perpétuelle). Le 25 octobre, la Diète réunie à Lucerne décida de déclarer la guerre au duc Charles de Bourgogne; le lendemain, elle conclut avec le roi de France une alliance militaire dirigée contre le Téméraire, en apportant aux accords négociés durant l'été une adjonction que L. approuva, mais en la modifiant. Le résultat demeura, jusqu'au XVIIe s., la base des traités conclus avec la couronne de France. Mais, quand la guerre eut éclaté, les Confédérés se retrouvèrent seuls; en effet, comme ils n'avaient pas soutenu son offensive contre la Bourgogne au début de l'été, le roi avait signé avec le duc la paix de Soleuvre (Luxembourg) le 13 septembre 1475 (guerres de Bourgogne). Après la mort du Téméraire, L. s'empara de la Bourgogne, apanage de la couronne, tout en élevant des prétentions sur la Franche-Comté, qui relevait de l'Empire et que les Confédérés, les Bernois en particulier, convoitaient aussi. En septembre 1479, contre paiement de 150 000 florins, la Confédération renonça à la Franche-Comté qui allait revenir à la maison de Habsbourg par la paix de Senlis en 1493.


Bibliographie
– P.M. Kendall, Louis XI, 1974 (angl. 1971)
– J. Heers, Louis XI, 1999
– J. Favier, Louis XI, 2001

Auteur(e): Ansgar Wildermann / PM