Frédéric II

naissance 26.12.1194 à Iesi (Marches), décès 13.12.1250 à Castel Fiorentino (près de Lucera, Apulie). Fils de l'empereur Henri VI de Hohenstaufen et de Constance de Sicile. Elu roi des Romains en 1196 et 1212, couronné empereur en 1220. Prétendant à l'Empire universel, promoteur des sciences et des arts et grand législateur (constitutions de Melfi, 1231; constitution de Mayence, 1235). F. fut en conflit durable avec les villes de Lombardie et la papauté dès 1239. En Suisse, de nombreux droits et biens impériaux, dont les villes de Zurich, Berne, Soleure, Morat et Rheinfelden, firent retour à l'Empire à l'extinction des Zähringen en 1218. F. les remit non pas aux Kibourg, alors en pleine ascension, mais à d'autres maisons, tels les Habsbourg (bailliage impérial d'Uri), ou bien les laissa au bénéfice de l'immédiateté impériale (villes et communautés de vallée organisées). Couplée aux privilèges accordés à Uri (par son fils Henri) en 1231 et à Schwytz en 1240, cette politique lui permit de retarder une trop forte concentration des pouvoirs au débouché septentrional du Gothard. Les partisans des Hohenstaufen (les villes d'Empire, les Waldstätten, le comte de Savoie) conservèrent jusqu'à la mort de F. la prééminence sur ceux de la papauté (les évêques, les comtes de Habsbourg et de Kibourg).


Auteur(e): Hartmut Heinemann / TCH