23/02/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Puplinge

Comm. GE, rive gauche, autrefois village-rue, comprend aussi le hameau de Cornière. 1573 Puplinge. 291 hab. en 1860, 267 en 1900, 274 en 1950, 2258 en 2000. Jusqu'en 1851, P. partage la même histoire que Presinge. A cette date, la commune fut divisée en deux, à la suite de mésententes. Les habitants de P. refusaient en effet de payer la restauration de l'église de Presinge et ceux de Presinge déploraient que l'autorité communale, où les Puplingeois étaient majoritaires, n'améliorât en rien l'infrastructure de leur village. Commune rurale, P. changea très abruptement de visage dès la fin des années 1960, à la suite de la décision cantonale d'autoriser la construction d'habitations de type HLM sur son territoire (logements autorisés à la construction: 11 en 1968, 246 en 1973, 155 en 1974, 60 en 1983). L'explosion démographique consécutive entraîna de coûteux investissements (école, égouts). En raison de cet afflux, l'église œcuménique du Bon Pasteur fut consacrée en 1976. A la suite d'une pétition populaire (1977), la commune a opté pour un habitat moins dense. La prison préventive genevoise de Champ-Dollon, inaugurée en 1977, est en partie située sur la commune. Depuis 1977, fête bisannuelle de l'artisanat.


Bibliographie
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985, 274 (21993)
– A. Rodari, Silhouettes des communes genevoises, 1988

Auteur(e): Fabia Christen