06/07/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Pregny-Chambésy

Comm. GE, rive droite du Léman, à 3 km de Genève, traversée par la route antique Genève-Nyon. 12 feux au début du XVIe s., 463 hab. en 1850, 651 en 1900, 1093 en 1950, 3009 en 2000. Le territoire primitif de la commune est constitué du village de Pregny (1113 Priniacum), des hameaux de Chambésy-Dessus et de Chambésy-Dessous (1277 Sambesie) et du quartier de Roilbot. Puis des quartiers modernes s'y sont greffés. Site occupé depuis le Néolithique. Le fief de P. dépendait de la seigneurie de Gex et les dîmes du chapitre de Saint-Pierre de Genève. P. subit le sort mouvementé du Pays de Gex: souveraineté savoyarde (1353-1536); conquête bernoise en 1536 et restitution à la Savoie en 1567; conquête et administration par Genève (1590-1601); annexion à la France en 1601; réunion à Genève en 1815. Commune en 1816 (elle a porté le nom de Pregny jusqu'en 1960). L'église dédiée à sainte Pétronille est citée dès 1481 sous ce vocable. Réformée en 1536, la paroisse redevient catholique en 1685. L'actuelle église paroissiale fut construite en 1862-1863. P. fut l'une des communes où la lutte fut vive lors du Kulturkampf et les autorités municipales furent destituées. La chapelle protestante (1901) à Chambésy dépend de la paroisse du Grand-Saconnex. Le Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique (1966) réunit plusieurs organes centraux de l'Eglise orthodoxe. Le caractère agricole de P. a disparu pour faire place à une commune résidentielle où le secteur tertiaire domine (89% des emplois en 2005). De magnifiques propriétés jalonnent la commune (château Rothschild, 1858-1860; Le Reposoir, 1755; La Fenêtre, 1820-1822). Certaines abritent les sièges de missions permanentes auprès de l'ONU (Les Ormeaux, 1835-1836). Le château de Penthes (maison de maître du XVIIIe s. remplaçant une maison forte du XIVe s.) est depuis 1972 Musée des Suisses à l'étranger et une dépendance (1984) est consacrée au général Dufour. L'ancien hôtel Carlton, autrefois pensionnat Thudicum, abrite depuis 1946 le siège du CICR.


Bibliographie
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985 (21993)
– G. Fatio, Pregny-Chambésy, 2000 (éd. revue et complétée par R. Perrot et P. Heiniger)

Auteur(e): Dominique Torrione-Vouilloz