Laconnex

Comm. GE, située dans la Champagne. 1225 Laconay, 1231 Lacunay. 241 hab. en 1860, 247 en 1900, 218 en 1950, 236 en 1970, 540 en 2000. Commune rurale, L. est peuplée sans interruption depuis la période romaine. En 1225, le comte Guillaume de Genève cède au prieuré de Saint-Victor tous ses droits sur le village. En 1519, le duc de Savoie, désirant conserver le contrôle du prieuré de Saint-Victor, fait enfermer François Bonivard, prieur, et le remplace par l'une de ses créatures, Jean de Brisset de Lacconay, seigneur de L. Le village comporte alors une église paroissiale dédiée à Notre-Dame et une maison forte du XVe s. qui appartiendra, au XVIIe s., aux la Grave. En 1536, L. adopte la Réforme (paroisse desservie par le pasteur de Chancy). Le bénéfice de L. est accordé à Genève par le Départ de Bâle en 1544. Le traité de Lausanne de 1564 place le village sous la double souveraineté de Genève et de la Savoie. Par celui de Turin de 1754, il passe sous celle du royaume de Sardaigne et retourne au catholicisme. Enfin, le traité de Turin de 1816 le donne au canton de Genève pour former une seule commune avec Avusy et Soral. L. devient une commune indépendante en 1850. En 2001, la population est en majorité catholique (paroisse de Soral-L.) et les agriculteurs représentent plus de la moitié de la population active. Les protestants sont rattachés à la paroisse de la Champagne.


Bibliographie
Encycl.GE, 1-2
HS, III/2, 239-338
– D. Hiler, Laconnex-Soral, 2000

Auteur(e): Catherine Santschi