26/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Jussy

Comm. GE, l'une des plus étendues du canton (1125 ha), rive gauche, à la frontière française; comprend jusqu'en 1850 le village de Gy. 1180 Jussiacum Episcopi. 860 hab. en 1789, 1020 en 1850, 705 en 1860, 617 en 1900, 650 en 1950, 1107 en 2000. Au Moyen Age, J. faisait partie du mandement épiscopal du même nom et comptait trois châteaux: celui du Crest, celui de Lullier et celui de l'évêque, au centre d'un bourg fortifié situé au hameau actuel du Château, qui lui servait de résidence temporaire. En 1534, cette forteresse fut le principal centre de résistance des partisans de l'évêque et du duc de Savoie contre Genève; quand les Genevois appelèrent leurs alliés bernois à la rescousse, elle fut incendiée (1536). Les Jusserands demandèrent à se placer sous la domination de Genève; le mandement passa à la Seigneurie. Une partie de J. forma de 1645 à 1760 le fief des Arales, inféodé aux Ducommun, à Théodore Ferrier puis aux Loys. A la Révolution, le Crest et le domaine de la Gara furent soupçonnés à tort d'être des foyers de conspiration; l'"expédition de J." de janvier 1794 aboutit à leur occupation et à l'emprisonnement de leurs propriétaires. De 1798 à 1814, J. fut commune française (dép. du Léman), puis revint à Genève. Le traité de Turin de 1816 désenclava J. en rattachant au nouveau canton les communes voisines; une partie de l'ancien fief des Arales fut cédée à la Savoie. L'église, dédiée à Marie-Madeleine, plusieurs fois agrandie, renferme les stalles dites de Brogny (XVe s., amenées à J. en 1681); traces d'un premier sanctuaire de l'époque carolingienne (fouilles de 1973); paroisse réformée en 1536. La forêt de J. (env. 400 ha), citée dès 1261, fut la propriété de l'Hôpital général de 1665 environ à 1856. Après remaniement parcellaire, une grande partie des bois appartient à l'Etat qui y a aménagé des chemins publics et restauré la Maison forte des Grands Bois, édifiée en 1725. Centre scolaire et sportif des Beillans (1991). J. est resté agricole (plus de 700 ha de terres cultivées dont 40 en vignes en 1993).


Bibliographie
– A. Corbaz, Un coin de terre genevoise, [1917] (réimpr. 1993)
– Ch. Bonnet, «L'église de Jussy», in Genava, N.S., 25, 1977, 63-107
Stalles de la Savoie médiévale, 1991, 121-125

Auteur(e): Marie-Claude Loup Micheli