17/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Grand-Saconnex, Le

Comm. GE sur la rive droite du Léman. 1128 Saconai. 508 hab. en 1834, 538 en 1850, 708 en 1900, 1492 en 1950, 3662 en 1960, 6720 en 1970, 8114 en 2000. Vestiges archéologiques (haches en pierre polie, tuiles romaines) dans la source du Jonc. Au Moyen Age, Le G. était composé d'un grand nombre de fiefs. Parmi les principaux seigneurs figurent l'évêque de Genève, le chapitre de Saint-Pierre, le prieuré de Saint-Jean et les Saconay. Le château de cette famille, démoli en 1590 par les Genevois, se trouvait près de l'église Saint-Hippolyte. Mentionnée sous ce vocable dès 1481, le sanctuaire remonte au Ve s. environ et huit autres lui ont succédé depuis. Le chœur cistercien de l'église actuelle date du XIIIe s. et sa nef de 1847. Sous contrôle protestant depuis la Réforme, le culte catholique ne fut rétabli définitivement qu'après la Révocation de l'édit de Nantes (1685). La chapelle protestante date de 1905 et la paroisse réformée de Pregny-Le G. de 1909. Comme tout le Pays de Gex, Le G. fut conquis par les Bernois en 1536 et donné à la France par le traité de Lyon (1601). En 1815, le traité de Paris le rattacha à la Suisse. Depuis le Moyen Age, la communauté était constituée de paysans aisés, avec un procureur ou syndic à leur tête. L'agriculture représenta la seule ressource de la commune jusqu'au développement de l'artisanat, surtout de l'horlogerie, au XVIIIe s. Les réseaux de canalisations et d'égouts datent du XIXe s. L'installation d'une pompe permit aussi de résoudre les problèmes d'approvisionnement en eau. En 1888, un chemin de fer à voie étroite, qui traversait Le G., fut construit entre Ferney-Voltaire et Genève. La commune demeura essentiellement rurale jusqu'en 1960, puis devint une charnière suburbaine entre la ville et l'aéroport de Cointrin. De nombreuses organisations s'y sont implantées (Conseil œcuménique des Eglises, Union européenne de radiodiffusion) ainsi que Palexpo, grand centre genevois d'expositions. En raison de la proximité des institutions internationales, la population est devenue très cosmopolite.


Bibliographie
– E.-L. Dumont, Hist. du Grand-Saconnex, 1965

Auteur(e): Jean-Marc Membrez