10/08/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Confignon

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. GE, rive gauche du Rhône, créée en 1851. 1153 Cofiniacum. 334 hab. en 1860, 282 en 1900, 541 en 1950, 1635 en 1970, 3033 en 2000. Nécropole, datée de l'époque romaine et des premiers siècles de l'ère chrétienne, au lieudit Les Boules. Vassaux des comtes de Genève, puis des comtes et ducs de Savoie, les seigneurs de C. possédaient sur ce fief un château fort, détruit par les Genevois en 1590. Son emplacement figure encore sur un plan cadastral de 1732. La seigneurie de C. fut érigée en baronnie en 1598. En 1536, Berne, alliée de Genève, envahit une partie du comté de Genève. C. fut rattaché au bailliage bernois de Ternier de 1536 à 1567, date de la restitution de celui-ci à la maison de Savoie. A l'annexion de la Savoie par la France en 1793, Bernex, Onex et C. formèrent une seule commune politique. Rattachée au canton de Genève en 1816 par le traité de Turin (Communes réunies), C. se sépara de Bernex (1850) et d'Onex et devint commune indépendante en 1851. L'église Saints-Pierre-et-Paul, attestée dès 1153, était possession du monastère bénédictin de Saint-Jean de Genève; la paroisse était comprise dans le décanat de Vuillonnex. Elle passa à la Réforme sous le régime bernois. A partir de 1589, le culte catholique fut rétabli. Benoît Quimier de Pontverre, célèbre pour avoir hébergé le jeune Jean-Jacques Rousseau, curé de C. dès 1691, opéra de nombreuses conversions de Genevois. Il fit également décorer, en 1714, la chapelle fondée en 1332 par les seigneurs de C. La commune conserva son caractère rural (principalement viticole) jusque dans les années 1960, quand des terrains agricoles furent déclassés en zone à bâtir pour immeubles bas. En 2000, plus de 80% de la population active travaillait hors de la commune, qui fait partie de l'agglomération genevoise et le secteur tertiaire offrait près des trois quarts des emplois à C.


Bibliographie
– E. Ganter, Confignon, 1976
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985, 330-332 (21993)
– A. Brulhart, Confignon, 2001

Auteur(e): Jacques Barrelet