• <b>Bernhard Studer</b><br>Une page tirée d'un cours de géologie à l'université de Berne en 1838 (ETH-Bibliothek Zürich). Cette étude géologique sur le Jura fut écrite en collaboration avec le jeune Adolphe Morlot, futur conservateur des collections archéologiques de Berne. La page propose une coupe géologique nord-sud à travers le Mont-Terri, entre Cornol (chapelle Saint-Gilles) et Saint-Ursanne.

No 3

Studer, Bernhard

naissance 21.8.1794 à Büren an der Aare, décès 2.5.1887 à Berne, prot., de Berne. Fils de Samuel ( -> 30). Frère de Gottlieb ( -> 14). ∞ 1830 Susanna Louise Hünerwadel, fille de Samuel Gottlieb Hünerwadel. Beau-frère de Samuel Gottlieb Hünerwadel. Scolarité et études de théologie à Berne, consécration (1816). Après avoir enseigné les mathématiques au progymnase de Berne (1815), S. fit des études de minéralogie, chimie et astronomie à Göttingen, Fribourg-en-Brisgau, Berlin et Paris (1816-1818). Professeur extraordinaire de minéralogie et de géographie à l'académie de Berne (1825), puis, à l'université de Berne, professeur extraordinaire de mathématiques et de sciences naturelles (1834), professeur ordinaire de minéralogie et géologie, géographie physique et physique (1845-1872), recteur (1843-1845). S. s'intéressa tôt à la géologie de la molasse (Beiträge zu einer Monographie der Molasse, 1825). Dès 1828, il fut l'un des promoteurs du projet de carte nationale (carte Dufour) qui devint grâce à lui, dès 1862, la base d'une carte géologique de la Suisse au 1: 100 000. S. collabora avec les géologues Peter Merian et Arnold Escher. En 1853, il édita avec ce dernier la première carte géologique de la Suisse à l'échelle 1: 380 000. En outre, il publia de nombreux travaux sur la géologie, dont Geologie der Schweiz (2 vol., 1851-1853), qui contribua à mieux faire connaître le pays du point de vue stratigraphique et tectonique. S. reçut diverses distinctions scientifiques.

<b>Bernhard Studer</b><br>Une page tirée d'un cours de géologie à l'université de Berne en 1838 (ETH-Bibliothek Zürich).<BR/>Cette étude géologique sur le Jura fut écrite en collaboration avec le jeune Adolphe Morlot, futur conservateur des collections archéologiques de Berne. La page propose une coupe géologique nord-sud à travers le Mont-Terri, entre Cornol (chapelle Saint-Gilles) et Saint-Ursanne.<BR/>
Une page tirée d'un cours de géologie à l'université de Berne en 1838 (ETH-Bibliothek Zürich).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, BBB et ETH-BIB
Bibliographie
Actes SHSN, 70, 1887, 177-204
Vierteljahrsschrift der Naturforschenden Gesellschaft in Zürich, 32, 1887, 90-104
Die Dozenten der bernischen Hochschule, 1984, 41, 165

Auteur(e): Urban Schertenleib / GAR