No 1

Moritzi, Alexander

naissance 24.2.1806 à Coire, décès 13.5.1850 à Coire, prot., de Coire. Fils de Gregorius, sautier des III Ligues, et d'Elsbeth Pedolin. ∞ 1842 Antoinette Pernette Girod. Scolarité à Coire, études de pédagogie à Bâle et Leipzig, ainsi que de botanique à Leipzig et Munich. Après avoir enseigné à Coire (1829), M. poursuivit sa formation de botaniste à Genève (1832-1836) et travailla sous la direction d'Augustin-Pyramus de Candolle (qui en son honneur baptisera un genre "Moritzia"). Puis il se lança dans une étude de la flore grisonne. Il enseigna les sciences naturelles à l'école cantonale de Soleure de 1839 à 1846. Revenu à Coire, il y aménagea le jardin public Rosenhügel (1847) et fit partie de l'exécutif communal (responsable des écoles). M. présida la Société grisonne des sciences naturelles en 1848-1849 et fonda en 1849 l'éphémère hebdomadaire didactique Neues Volksblatt. Connu pour ses répertoires de la flore suisse (1832, 1844 et 1847) et grisonne (1839), il s'est aussi occupé de plantes cultivées javanaises. Quoique sa systématique botanique ait été contestée, on peut le considérer comme un précurseur de Charles Darwin.


Oeuvres
Réflexions sur l'espèce en hist. naturelle, 1842 (rééd. en fac-similé avec introd. biogr., 1934)
Fonds d'archives
– Herbier, Conservatoire et jardin botaniques, Genève
Bibliographie
– A. Lang, «Alexander Moritzi, ein schweizerischer Vorläufer Darwins», in Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaft Solothurn, 1904-1906, cah. 3, 227-239
– J. Bloch, «Biographische Notizen über Alexander Moritzi (1806-1850)», in Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaft Solothurn, 1904-1906, cah. 3, 241-356 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Luc Lienhard / DVU