No 1

Marignac, Jean-Charles Galissard de

naissance 24.4.1817 à Genève, décès 15.4.1894 à Genève, prot., de Genève. Fils de Jacob, juge et conseiller d'Etat, et de Suzanne Le Royer. ∞ 1845 Marie Dominicé, fille de Denis, propriétaire. Etudes à l'académie de Genève (1833-1835) puis à Paris (Ecole polytechnique et Ecole des mines, 1835-1839). Chargé de mission en Scandinavie et en Allemagne, M. fait la connaissance de Jöns Jacob Berzelius et de Justus von Liebig. Il occupe six mois des fonctions dirigeantes à la Manufacture nationale de porcelaine de Sèvres, puis devient professeur à Genève (chimie en 1841, minéralogie en 1845). M. a déterminé les masses atomiques de vingt-huit éléments. Il s'est aussi intéressé à l'isomorphisme, qui lui a notamment permis de corriger la formule de la silice. Après sa retraite en 1878, il découvrit deux éléments nouveaux, l'Ytterbium en 1878 et le Gadolinium en 1880. Membre ou membre d'honneur de nombreuses sociétés scientifiques et académies. Médaille Davy de la Royal Society en 1886.


Oeuvres
Œuvres complètes, 2 vol., 1902-1903
Fonds d'archives
– Fonds, BGE
Bibliographie
– E. Ador, «Jean-Charles Galissard de Marignac», in Arch. des sciences physiques et naturelles, 32, 1894, 5-61, 183-215 (avec liste des œuvres)
Livre du Recteur, 3, 386-387
DSB, 9, 109-111
– J. Trembley, éd., Les savants genevois dans l'Europe intellectuelle, 1987, 180-192

Auteur(e): Armand Buchs