No 1

Marcet, Alexandre

naissance 1.8.1770 à Genève, décès 19.10.1822 à Londres, prot., de Genève, Anglais en 1800. Fils de Marc, horloger, du Conseil des Deux-Cents, et de Louise-Marguerite Nadal. ∞ 1799 Jane ( -> 2). Beau-frère de William Haldimand et de Pierre Prevost. Après ses études de philosophie et de droit à l'académie de Genève, M. entreprit un premier voyage en Angleterre en 1793-1794, avec Nicolas Théodore de Saussure. Condamné à cinq ans d'exil par les révolutionnaires genevois, il partit étudier la médecine à Edimbourg, avec son ami Charles-Gaspard De la Rive (1794). Docteur avec une thèse sur le diabète (1797), il s'installa aussitôt à Londres, où il travailla dans des dispensaires (1797-1804). Engagé au Guy's Hospital à Londres (1804), il y enseigna également la chimie de 1805 à 1819. Collaborateur de la Bibliothèque britannique, auteur de différents articles de médecine et de chimie, M. jouissait d'une réputation qui lui valut l'amitié du chimiste suédois Jöns Jacob Berzelius. M. songea à revenir à Genève dès la Restauration, mais ne s'y installa qu'en 1819. Professeur honoraire de chimie médicale à l'académie (1819-1821) et membre du Conseil représentatif (1819-1822). Il mourut au cours d'un voyage en Angleterre. Membre de la Royal Society, de la Société anglaise de géologie et de la Société médico-chirurgicale de Londres.


Bibliographie
Livre du Recteur, 4, 427
– P. Speziali, Physica Genevensis, 1997, 187-193
– M.-A. Pictet; D.M. Bickerton, R. Sigrist, éd., Correspondance: sciences et techniques, 3, 2000, 337-449

Auteur(e): René Sigrist