24/06/2014 | communication | PDF | imprimer

Bardonnex

Comm. GE, rive gauche, à la frontière franco-suisse, comprenant les villages et hameaux de B. (1153 Bardonacum), Charrot, Croix-de-Rozon (poste de douane), Compesières, Landecy, La Mure, Cugny. Issue de la division, en 1851, de la commune de Compesières en deux entités, B. et Plan-les-Ouates. 666 hab. en 1860, 708 en 1900, 747 en 1950, 2094 en 2000. Villa à Landecy et importants vestiges romains. Cimetière du haut Moyen Age. B. fit partie de la seigneurie de Compesières, du bailliage bernois de Ternier de 1536 à 1567, puis passa sous la souveraineté des Savoie. Evordes et Landecy, qui relevaient du couvent de Saint-Victor, passèrent après 1567 à la Savoie et à Genève, au royaume de Piémont-Sardaigne en 1754. Après la période française, le territoire de Compesières, comprenant B., fut rattaché à Genève en 1816. Une bulle papale inclut l'église de B. (Notre-Dame au XVe s.) dans les biens du prieuré bénédictin de Saint-Jean-hors-les-Murs, en 1153; du décanat de Vuillonnex, elle disparut lors des guerres de la fin du XVIe s. L'église de Compesières servit dès lors aux catholiques; les protestants de Landecy et d'Evordes étaient rattachés à la paroisse de Bossey (Haute-Savoie). Deux maisons fortes, l'une des XVe-XVIe s., (complètement rénovée entre 1705 et 1720, partiellement détruite en 1810, rénovée en 1958), l'autre du XVe s. L'école, la mairie et la cure sont à Compesières. B. comptait en 1980, avant la construction de l'autoroute de contournement, encore 22 agriculteurs, 12 maraîchers et 4 horticulteurs. L'argile de B., exploitée dès 1936, fournit la tuilerie de Bellevue jusqu'en 1946, puis les Tuileries et Briqueteries SA Bardonnex; l'usine employait plus de 300 ouvriers à la fin des années 1950; modernisée, elle en occupait une cinquantaine en 1995.


Bibliographie
– J. Delétraz, La commune de Compesières, de sa réunion au Canton de Genève en 1816 à sa division en 1851, [1952]
– R. Curtat, Bardonnex, 1982
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985, 312-320 (21993)

Auteur(e): Dominique Zumkeller