No 1

Jacot-Guillarmod, Jules

naissance 24.12.1868 à La Chaux-de-Fonds, décès 5.6.1925 dans le golfe d'Aden (Yémen), sépulture probablement le 6.6.1925 à Aden, prot., de La Chaux-de-Fonds. Fils de Jules, peintre animalier et professeur de dessin, et d'Adèle Emma Courvoisier. ∞ 1907 Madeleine Bovet. Etudes de médecine à Lausanne et Zurich (1888-1897), doctorat en 1897. Médecin à Corsier (GE), Lignières et Saint-Blaise, directeur de la clinique psychiatrique du château de Prilly (dès 1912). Alpiniste chevronné et explorateur, J. entreprit diverses expéditions dans l'Himalaya (1902, 1903 et 1905). Il s'opposa aux projets de chemins de fer dans la région de la Jungfrau, du Cervin et des Diablerets et présida la Société suisse de géographie (1917-1920). En 1919, à la demande de l'Autriche, de la Hongrie et du Croissant-Rouge turc, J. fut chargé par le CICR, avec George Montandon, de se rendre auprès de prisonniers de guerre déportés dans des camps en Sibérie, de les ravitailler et d'assurer leur rapatriement. J. entreprit de traverser l'Afrique du nord au sud en 1925, mais il dut interrompre cette expédition pour cause de maladie au bord du lac Victoria déjà.


Oeuvres
Six mois dans l'Himalaya, le Karakorum et l'Hindu-Kush, [1904]
Bibliographie
– M. Kurz, «Jules Jacot-Guillarmod», in Berge der Welt, 3, 1948, 191-198
Biogr. NE, 4, 148-153

Auteur(e): Urban Schertenleib / EVU