No 2

Guye, Philippe-Auguste

naissance 12.6.1862 à Saint-Christophe (comm. Champvent), décès 27.3.1922 à Genève, des Verrières, La Côte-aux-Fées et Genève. Fils de Philippe et d'Elise Besançon. Frère de Charles-Eugène ( -> 1). ∞ Cécile Arrès, Française. Etudes de chimie à l'université de Genève, doctorat en 1884. Assistant et privat-docent à l'université de Genève (1885-1886). Etudes de chimie physique à l'Ecole pratique des hautes études et à la Sorbonne de Paris (1887-1892, doctorat en 1891). Professeur extraordinaire (1892) puis ordinaire (1895-1922) de chimie théorique et technique à l'université de Genève. G. est l'auteur de travaux fondamentaux sur l'activité lumineuse, d'évaluations sur la corrélation quantitative entre puissance de rotation et structure de la lumière, et sur les isoméries. Il développa des méthodes pour déterminer précisément la température, la pression, les volumes critiques et la tension de surface. Il étudia aussi les associations dans les solvants protiques, l'électrolyse industrielle des chlorures alcalins au moyen de diaphragmes et la synthèse électrochimique de l'acide nitrique. Fondateur (1903) et éditeur jusqu'à sa mort du Journal de chimie physique. Auteur d'environ 200 articles dans des revues et manuels scientifiques. Président de la Société suisse de chimie (1917-1920). G. reçut de nombreuses distinctions.


Bibliographie
Actes SHSN, 103, 1922, 18-33 (avec liste des œuvres)
Helvetica Chimica Acta, 5, 1922, 411-431 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Hans-Jürgen Hansen / ME