No 1

Guillaume, Charles-Edouard

naissance 15.2.1861 à Fleurier, décès 13.6.1938 à Sèvres, près de Paris, prot., des Verrières, bourgeois d'honneur de Fleurier (1933) et de La Chaux-de-Fonds (1936). Fils d'Edouard, horloger, et de Marianne Emilie Lebet. ∞ 1888 Emilie Marie Anne Taufflieb, Allemande. Gymnase et académie (1877-1878) à Neuchâtel, études de mathématiques et de physique à l'EPF de Zurich (1878-1882), doctorat en 1883 à l'université de Zurich, avec Heinrich Friedrich Weber comme directeur de thèse. G. entra en 1883 au Bureau international des poids et mesures à Sèvres, où il fut d'abord assistant, puis adjoint dès 1889, vice-directeur dès 1901 et directeur de 1915 à 1936. Recherchant des matériaux peu coûteux pour mètres-étalons, il parvint à créer l'invar, alliage de fer et de nickel au coefficient de dilatation quasi nul, puis en 1919 l'élinvar (fer, nickel et chrome) dont le module d'élasticité n'est pas modifié par les fluctuations de la température. La découverte et l'analyse systématique des propriétés de ces alliages furent d'une importance capitale tant pour la métrologie que pour l'industrie horlogère. Elles valurent à G. le prix Nobel de physique en 1920. Docteur honoris causa des universités de Lausanne, Genève et Neuchâtel. Membre correspondant de l'Académie des sciences de Russie et officier de la Légion d'honneur.


Fonds d'archives
– Fonds, MIH
Bibliographie
Actes SHSN, 119, 1938, 436-441 (avec liste des œuvres)
DSB, 5, 582
Dict. de biogr. française, 17, 1989, 158
Biogr.NE, 3, 167-174

Auteur(e): Viktor Gorgé / DVU